Jeu de rôle RPG sur les jeux vidéos Kingdom Heart et la saga Final Fantasy
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aerith Gainsborough

Aller en bas 
AuteurMessage
Aerith
Mage Blanc
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 31/05/2009
Age : 25
Localisation : France

Feuille de personnage
Level: 06
Statistiques:
Capacités:

MessageSujet: Aerith Gainsborough   Mar 2 Juin - 22:27

¤ Identité ¤

¤Nom : Gainsborough
¤Prénom : Aerith
¤Surnom : //
¤Age : 7 février (22 ans)
¤Sexe : Féminin
¤Lieu de naissance : Village Galçon (FF7)
¤Lieu de vie : Taudis du Secteur 5 (Midgar, FF7)
¤Métier/Fonction: Chef du Département Médical
¤Race : Cetra
¤Groupe : Résistant
¤Classe : Mage Blanc

¤ Physique ¤

¤Description : Aerith fait 1m63 pour 53 Kg. Ses yeux sont verts et ses cheveux châtains fonçés.
Le style vestimentaire d'Aerith reste très simple, malgré quelques accessoires qui personnifie un peu plus le personnage. L'élément le plus frappant demeure sans l'ombre d'un doute la couleur rose/rouge dominante. En effet, elle porte une robe totalement rose, ne possédant aucun motif mais qui a la particularité de se fermer à l'aide de boutons, à l'instar d'une chemise ou d'une blouse. Ses épaules sont recouvertes par une veste en jean très courte puisque la longueur ne descend pas en dessous de sa poitrine. Ouverte entièrement, elle est de couleur rouge et une petite poche se trouve de chaque côté. Ses manches également très courte possèdent une petite ceinture grise en guise de finition, permettant ainsi à serrer les manches aux bras. Quant à ses chaussures, elles sont en cuir, marron et non rien de vraiment extraordinaire.
En ce qui concerne les accessoires, Aerith en possède trois. Les deux premiers s'avèrent identique puisqu'il s'agit de bracelets métalliques au niveau de ses poignets. Il y a trois anneaux sur chaque poignet. Le dernier accessoire est sans doute le plus important à ses yeux. En effet, il s'agit d'un cadeau que son premier amour lui a offert. C'est le ruban qu'elle utilise pour attacher ses cheveux, de la même couleur que sa robe.

¤ Caractère ¤

¤Qualités : Aerith est une jeune femme douce et attentionnée. Généreuse, elle sait également se montrer très sensible et se montre parfois protectrice envers ceux qu'elle aime, à l'instar d'une mère. Toujours de bonne humeur, Aerith réchauffe le cœur des gens de part sa présence et sa naturelle gaieté.
¤Défauts : Malgré toutes ses qualités, Aerith ne reste pas moins une personne exigeante, qui n'hésite pas à faire chanter ceux dont elle demande une requête. Néanmoins, cela reste gentillet et ne par en aucun cas d'une mauvaise intention, cependant, cela peut en agacer plus d'un à la longue. Aerith est également d'une nature très curieuse et pose parfois des questions gênantes ou trop personnelles.
¤Goûts : Aerith a un goût particulier pour les fleurs, et notamment celles qui poussent dans l’église des Taudis du secteur 5, dont elle s’est occupé pendant une grande partie de sa vie. Derrière cet aspect, Aerith aime beaucoup le gâteau au chocolat. Il s’agit de son dessert préféré. Sa couleur préférée est le rose. D’ailleurs, ses vêtements sont principalement de cette couleur, ainsi que du rouge pour aiguayer un peu plus le tout.
Il y a très peu de choses qu'Aerith n'aime pas. Cependant, elle déteste la compagnie Shinra Inc., responsable de la mort de sa mère, ainsi que de la destruction de la Planète, avec qui elle peut parler.

¤ Histoire ¤

- L’ultime Cetra -


« Gast… Je porte ton enfant. »

Le jeune scientifique n’en croyait pas ses oreilles. Il allait devenir père, d’une Cetra qui plus est ! C’était à la fois merveilleux et fascinant. Ifalna était la dernière des Cetras encore vivante à ce jour, et le fait de savoir qu’elle mettrait au monde dans 9 mois un autre être de cette même race… Le plaisir de Gast était à la fois émotionnel et scientifique.
Aerith naquit donc un 7 février au Village Glaçon, près du Cratère Nord. Ce lieu s’avérait empreint d’une certaine nostalgie. Il s’agissait effectivement du Cratère provoqué par la chute de Jénova, Calamité des Cieux, il y a deux millénaires. Redoutée par son incroyable puissance, et son but de destruction, les Anciens, ou Cetra, scellèrent cette divinité dans ce même Cratère, et se chargèrent d’empêcher quiconque voudrait la réveiller de l’approcher.
Ce n’était ainsi pas une coïncidence si Ifalna, dernière Cetra, avait atterrit dans ce village isolé au pied d’une montagne enneigée. Jadis, la jeune femme s’occupait de protéger ce lieu. Cependant, les Cetras s’avéraient être une race pleine de secrets, et nombreuses furent les personnes désirant en apprendre plus sur le sang qui coulent dans leurs veines. Ce fut donc pour un projet scientifique qu’Ifalna fit la connaissance du professeur Gast. La gentillesse de celui-ci et l’attention généreuse qu’il avait à son égard, poussa la jeune femme dans ses bras. Aujourd’hui, elle venait de donner naissance à un ultime espoir, celui que la race des Cetras en voie d’extinction puisse un jour de nouveau persister.

Aerith grandit donc dans ce petit village hivernal. A l’image de sa mère, Gast faisait régulièrement des contrôles scientifiques sur sa fille. En tant qu’employé de la Shinra Inc., il se devait de faire un rapport détaillé de chacune de ses expériences, mais aucun de ses écrits ne mentionnait une quelconque progéniture. Par le fait, Aerith était protégée momentanément de la plus grande et la plus puissante société du monde.
Cependant, les comptes-rendus du professeur se firent de moins en moins clairs et garnis, si bien la Shinra décida de retirer Ifalna au professeur Gast, afin de la faire observer par le professeur Hojo. Environ trois années après la naissance d’Aerith, des Soldats Shinra vinrent donc au Village Glaçon pour y récupérer la Cetra, mais celle-ci fut prévenue plus tôt par Gast, et put ainsi s’enfuir. Malheureusement, et en guise de punition, le professeur fut exécuté.
Les deux femmes se retrouvèrent donc dans la nature, et tentèrent par tous les moyens de se rendre à Midgar. Il n’y avait cependant aucun moyen de transport dans la région où elles se trouvaient. Ce fut donc avec une volonté de fer, que les deux Cetras firent la moitié du trajet à pied. Au bord de l’épuisement, la mère d’Aerith réussit à trouver un train pouvant les emmener toutes les deux à Midgar. Quelle chance ! Même si elles étaient des personnes recherchées, personne ne penserait les trouver dans les Taudis de la ville. Ainsi, le train partit en direction de la mégalopole.
Arrivée à Quai, Ifalna descendit du wagon dans un ultime effort. Elle décéda, laissant Aerith seule à elle-même. Celle-ci ne comprenait pas pourquoi sa mère ne bouger plus, et une femme, à peu près du même âge qu’Ifalna, s’approcha d’elle, choquée, et lui fit comprendre que sa mère l’avait protégée jusqu’à son dernier souffle…

- Une enfance dans un monde miséreux -


La femme qui prit Aerith sous son aile se nommait Elmyra. Il s’agissait de la plus riche personne qui vivait dans les Taudis du Secteur 5. En effet, elle habitait dans une maison sur deux étages et disposait d’un jardin sur le côté. En contrepartie de cet endroit magnifique et isolé, il y faisait très sombre, puisque la plaque, située au dessus des Taudis, et servant de support pour la ville du dessus, empêchait la lumière du Soleil d’atteindre les Taudis.
Elle emmena donc la jeune fille dans sa demeure, et lui demanda d’attendre le temps qu’elle aille chercher quelque chose. Aerith était quelque peu déboussolée. Elle ne comprenait pas encore ce qu’il se passait, à son si jeune âge, mais avait tout de même l’impression d’avoir perdu quelque chose en elle. Quelque chose de vraiment important pour elle… Elmyra se pressa de retourner sur le quai afin de venir rechercher le corps de la défunte. Mais étrangement, il ne s’y trouvait plus. Quelqu’un l’aurait-il donc déplacé, ou transporté dans un endroit plus approprié ? Elle ne pouvait pas se permettre de chercher plus longtemps, car elle ne voulait pas laisser la pauvre petite seule plus longtemps. Qui plus est, elle en avait pris la charge et s’était promis de lui donner tout l’amour d’une mère, afin qu’elle ne se sente plus jamais seule.
Aerith prit donc le nom de Gainsborough, afin de faciliter son intégration dans la ville de Midgar. Chaque dimanche matin, les deux femmes se rendaient à l’église des Taudis, et priaient. Aerith priait pour qu’elle puisse un jour revoir sa défunte mère, mais aussi pour qu’Elmyra puisse subvenir convenablement à ses besoins. Elle ne voulait pas être un poids pour cette femme qui avait été si généreuse de l’accueillir dans un lieu aussi misérable que celui des taudis.

Cela faisait maintenant trois ans que la petite fille habitait à Midgar. Chaque jour, elle jouait avec les autres enfants des Taudis, mais ceux-ci restaient tout de même distant avec elle, car elle n’était pas originaire d’ici, et qui plus est, vivait plus confortablement qu’eux.
Soudainement, une énorme explosion retentit au niveau de la plaque. De nombreux débris déferlèrent sur les Taudis du Secteur 5 et 6, causant d’importants dégâts par endroits. La petite fille, située au niveau d’une place de marché, vit un bloc d’une taille non négligeable tombait sur l’église des taudis. Un amas de poussières vint s’envoler vers la jeune fille, qui se protégea les yeux. Une fois le nuage dissipé, elle put voir qu’une partie du mur gauche de l’édifice était détruit, mais que la toiture, elle était toujours intact. Que c’était-il donc passé, là-haut ? Pourquoi cette explosion ? Tant de questions qui ne trouvèrent point de réponse, et qui n’en auront probablement jamais.
Quelques minutes après, un groupe d’intervention Shinra vint inspecter les dégâts, non pas pour s’inquiéter de la survie des populations, mais pour « rechercher » quelque chose parmi les décombres. Le gros morceau tombé sur l’église appartenait apparemment à quelque chose d’important, mais Aerith ne sut pas ce que c’était. Par sa curiosité enfantine, elle s’approcha de la porte d’entré de l’église, et découvrit avec stupéfaction, de nombreux bancs brisés, et des colonnes soutenant la construction détruites. C’était un miracle que l’église tienne encore debout, mais selon les soldats à l’intérieur, ce n’était « qu’une question de minutes avant que le reste s’écroule ». Au bout de 30 minutes, toujours rien.
Un homme aperçut la petite brune aux cheveux bouclés. Sans aucun sourire, il semblait reconnaître Aerith, ou du moins, l’avoir déjà vue. Impossible, elle s’en serait souvenue. Elmyra arriva en courant et aperçut les soldats tentant de retirer le gros bloc de l’église. Elle prit Aerith dans ses bras et lui fit pleins de baisers de soulagement. Aerith n’avait rien eu. Son regard croisa également celui du rouquin. Son bâton métallique à la main, et l’autre dans sa poche de pantalon, il semblait porter un regard suspicieux sur la mère et sa jeune fille. Elmyra détourna la tête, puis le corps suivit, et enfin, les deux femmes retournèrent à leur domicile.
La maison avait à présent un rayon lumineux qui traverser le jardin, le rendu encore plus radieux qu’auparavant. Les quelques fleurs pouvaient dès à présent pousser, au plus grand bonheur de la petite Cetra. Son intérêt pour les fleurs apparut à cet instant. Par ailleurs, une fois le bloc de l’église dissout par la Shinra – ils n’avaient apparemment pas trouvés ce qu’ils cherchaient – Aerith découvrit que des fleurs avaient poussées sous le plancher. Elle retira quelques lattes pour laisser la lumière du Soleil les éclairer par le trou dans le mur, puis s’occupa de ces bouquets chaque jour durant.

Au cours de sa seizième année d’existence, Aerith connue un évènement qui vint bouleverser sa jeunesse. Alors qu’elle s’occupait, comme à l’accoutumé, des fleurs de l’église, un bruit sourd l’interrompit et un homme aux cheveux bruns et à l’uniforme du soldat, tomba du ciel. Brisant la toiture de l’église, il retomba sur les fleurs fraîchement humidifiées. Aerith poussa un léger cri, mais ne semblait pas si surprise que cela. Elle tenta de réveiller le jeune homme de « bonjours », en le répétant plusieurs fois. Il ouvrit les yeux ; ils étaient d’un bleu éclatant, et illuminaient son visage si sombre, par la teinture brune de ses cheveux, coiffés en bataille.
Ils se regardèrent longtemps puis celui-ci semblait gêné d’avoir cassé ainsi la toiture. Leur rencontre fut soudaine mais une alchimie était née entre eux dès l’instant où leurs regards se sont croisés. Cet homme faisait donc parti du SOLDAT, l’armée de la Shinra. Mais il ne semblait pas comme ceux dont la jeune femme avait entendu parler. Lui, il était gentil, affectueux, doux, et drôle aussi. Il avait tout pour plaire, son physique et sa musculature ne le rendant que plus attrayant. Aerith était sous le charme, mais sa gaieté fut interrompue lorsqu’elle aperçut à l’entrée de l’église aujourd’hui désaffectée, l’homme qu’elle avait vu 10 ans plus tôt. Cette chevelure rouge et ces lunettes de soleil… Comment aurait-elle pu l’oublier ? Il lui avait fait si peur. Mais elle était plus mûre à présent, plus sûre d’elle. Il semblait ne pas bouger, et ne pas vouloir l’approcher non plus. Juste rester là, à l’observer. Le Soldat, au nom de Zack, s’en alla et Aerith poursuivit sa journée, en pensant très fort à lui.

Il revint la voir de temps à autre, entre différentes missions. Les deux amis s’entendaient à merveilles, et ce fut d’ailleurs Zack qui poussa Aerith à vendre les fleurs qu’elle faisait pousser dans l’église. Son rêve était en effet de voir un Midgar fleuri, afin de donner à la ville des couleurs chatoyantes. Ils construisirent ensemble une charrette en bois afin d’y entreposer les bouquets floraux. La magie de l’amour semblait opérer entre eux deux, seulement…
Un jour, Aerith apprit une nouvelle tragique : on annonçait la mort du Soldat Zack Fair, 1ère classe. Elle n’arrivait à s’y résoudre, et n’y croyait pas. Mais au fil des jours, des semaines, des doutes se posèrent en elle. La jeune femme se mit alors à lui écrire des lettres, en attendant son retour. Pendant 7 ans, elle lui envoya 89 lettres mais ne reçut aucune réponse.
La jeune se résigna à accepter la mort de son amant, et apprit à vivre avec, jusqu’au jour où un second individu passa au travers du toit de l’église, pour retomber sur les fleurs…


Dernière édition par Aerith le Mer 9 Déc - 17:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aerith
Mage Blanc
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 31/05/2009
Age : 25
Localisation : France

Feuille de personnage
Level: 06
Statistiques:
Capacités:

MessageSujet: Re: Aerith Gainsborough   Dim 7 Juin - 13:41

- La lutte pour la survie de la Planète -


Le jeune homme tombé du ciel était blond, et s’appelait Cloud. Comme pour Zack, Aerith se chargea de le réveiller et de lui expliquer la situation, l’endroit où il se trouvait, etc. Cependant, l’homme aux cheveux rouges, qui surveillait Aerith depuis son enfance, était encore une fois présent à l’entrée, mais cette fois-ci, décida de passer à l’action. A l’aide de quelques soldats Shinra, ils se mirent à la poursuite de la Cetra. Demandant l’aide de Cloud, tous les deux fuirent les lieux.
Le blondinet lui expliqua qu’il avait fait parti du Soldat. Le cœur d’Aerith se mit à battre plus rapidement, et elle lui demanda s’il avait connu un certain Zack, Soldat de 1ère Classe. La réponse fut négative, tout du moins, il ne s’en souvenait pas. Déçue, elle décida tout de même d’accompagner Cloud un peu plus loin, et elle fit la rencontre du groupe AVALANCHE, formé de plusieurs membres opposés au régime Shinra, et ce battant pour la survie de la Planète.

Capturée peu après par le rouquin, membre des Turks – une section spéciale du SOLDAT – nommé Réno, elle fut l’objet d’expérience par le Professeur Hojo. C’était un homme affreux aux intentions machiavéliques. Etant la dernière Cetra de la Planète, il s’agissait d’un spécimen unique, et vivant qui plus est. Cependant, le groupe de Cloud vint la secourir et tous partirent de Migdar afin de poursuivre leur quête.
Au cours de leurs aventures périlleuses, ils furent menés sur le chemin d’un certain Séphiroth, ex-SOLDAT de 1ère classe, apparemment lié au passé de Cloud. Mais il l’était également avec celui d’Aerith. En effet, Séphiroth était doté des cellules de Jénova, la Calamité des Cieux qui se trouvait dans le Cratère Nord, enfermée depuis des millénaires. Le rôle d’Aerith, en tant que Cetra, était de protéger ce lieu des malfaiteurs, et il se trouve que Séphiroth recherche par tous les moyens de retrouver sa « mère ».
Le groupe à alors était conduit à un village des Anciens. Aerith était partie seule dans cet endroit. En chemin, elle avait croisé de nombreuses maisons abandonnées et sentait qu’elle devait se rendre le plus loin possible dans ce village. Elle atteignit alors rapidement un endroit accessible par des escaliers transparents et lumineux, en colimaçons, qui descendait vers un lieu étrangement calme et reposant. Au fond, de l’eau d’une couleur émeraude, reflétait les rayons lumineux qui provenaient du plafond. Elle descendit doucement et suivit le chemin qui s’offrait à elle. Elle sauta sur quelques piliers puis atteignit une petite plateforme où un rayon se tenait au centre.

« Je… Je peux entendre la Planète. »

Elle se positionna alors au centre et se mit à genoux. Croisant les mains devant sa tête, elle commença à prier, à prier pour que la Planète soit protégée et sauvé de ce mal qui l’habite depuis plusieurs décennies. Elle entendit alors des bruits de pas venant de l’escalier. Il s’agissait de Cloud et ses amis. La jeune femme ne bougea pas, continuant de prier. C’était nécessaire de parler à la Planète, en ce lieu si proche de la Rivière de la Vie, si proche de l’âme de la Planète.
On cria son nom, mais elle ne répondit pas. Il était maintenant temps, temps de faire face à son destin…

- La mort d’Aerith -


Cloud sauta à son tour sur les piliers et atteignit la plate-forme. Aerith leva alors les yeux vers lui, et la lumière sembla alors se voilée, obstruée par une forme noire. Il s’agissait de Séphiroth, l’être des Ténèbres qui fonçait droit sur la Cetra, brandissant son épée. Aerith semblait attendre ce moment, puisqu’elle ne tenta point d’échapper à la descente de son assaillant. Lui, transperça le corps de la jeune femme par le biais de sa longue épée « Masamune ». Laissant tomber ses bras, la tête d’Aerith bascula en avant et regarda pour la dernière fois l’homme qu’elle avait aimait secrètement ces quelques dernières semaines, celui qui lui avait fait oublier la douleur de la perte de son premier amour, Zack. A cette pensée, elle ferma les yeux et quitta définitivement le monde des vivants.

* Mère… Je suis fière de la vie… que j’ai vécue. *

Lorsque Séphiroth retira sa lame du corps de la pauvre femme, le ruban rose qui maintenait ses cheveux se détacha, et la perle verte qui s’y trouvait également sombra dans les profondeurs de l’eau. Ces deux choses étaient les deux symboles de sa vie. Le ruban rose lui avait été offert par Zack et il représentait l’amour qu’elle avait pour lui. La perle verte était une matéria importante pour les Cetra. Il s’agissait donc d’une preuve de son appartenance à cette race.
Cloud la transporta jusque dans un lac, dans le même endroit, puis la laissa choir dans les profondeurs de l’eau. Son corps retourna à la Rivière de la Vie, rejoindre le flot d’âmes déjà existant. L’ultime Cetra, le dernier Ancien, venait de mourir, comme une étoile s’éteint dans le ciel…

- Renaissance -


Peu de temps après, le monde fut bouleversé par un évènement bien plus qu'impressionnant. La planète fut reliée à d'autres, sans explication, chamboulant ainsi certaines choses, notamment le flux des âmes au sein même de la Rivière de la Vie. Cette connexion fit apparaître une nouvelle sorte de monstre, appelé Sans-cœur, qui terrorisa la population. Lors de sa mort, Aerith fut dénué de cœur pendant quelques instants, et son âme intérieure se transforma en sans-cœur, créant ainsi une réplique d'elle dans un monde différent. Seulement, elle retrouva sa forme originelle lorsque Cloud la déposa dans la Rivière de la Vie. Au cours de cette connexion interplanétaire, le flux d'âmes fut bouleversé et celle d'Aerith fut envoyée dans le monde où vit sa réplique, aussi appelé Simili. Cette rencontre, qui n'aurait jamais dû se produire si la connexion n'aurait pas eu lieu, rassembla les deux corps en un seul, à la plus grande surprise de la jeune femme. Elle, qui pourtant semblait morte auparavant, venait de retrouver un corps normal, bien vivant.

Elle se trouvait dans un monde qu'elle ne connaissait pas. En réalité, quelque chose semblait se passer dans ses souvenirs. Le décor qui l'entourait lui paraissait de plus en plus familier et, lentement mais sûrement, Aerith commença à se souvenir de chose qu’elle n'avait jamais faites, de visages qu'elle n'avait jamais vus. Ce phénomène pouvait s'expliquer par la réunification des deux âmes. Ainsi, les souvenirs que les deux avaient vécus se rassemblèrent, malgré un temps d'adaptation très long. Un peu terrifiée par ce qui se passait dans sa tête, elle espéra que son petit ami, Zack, avait lui aussi subi le même phénomène, ainsi pourraient-ils se retrouver en vrai. Mais l'idée que ce ne soit point le cas apeura encore plus Aerith, qui redoutait de se retrouver à nouveau seule, qui plus est face à d'étranges phénomènes. Ainsi, elle partie à sa recherche mais comprit peu à peu les évènements qui se tramaient… Toutes ces choses étaient dues à une organisation malveillante dont le nombre total des membres était à ce jour inconnu. Apparemment, 8 membres auraient été rencontrés, mais rien ne semble indiquer qu’il s’agisse de leur nombre final. Une résistance s'était levée contre elle, et Aerith jugea bon d'en faire partie, car elle sentait au fond d'elle que son Simili aurait voulu en faire partie. De plus, si Zack était vivant, il y serait forcément rentré. Ainsi, elle poursuivit sa quête tout en aidant les choses à se rétablir…


¤ Capacités ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aerith Gainsborough
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Fantasy :: Administration :: Fiches de Personnages-
Sauter vers: